8. Le contrat d'entretien annuel:
une obligation légale


La loi du 10 avril 1990 a également prévu dans ses arrêtés l'obligation pour l'utilisateur de souscrire un contrat d'entretien, prévoyant au moins une vérification par an par un installateur agréé, et ce dès la mise en service de l'installation.

De plus, souscrire un tel contrat est une sage décision qui assurera la durabilité de l'investissement réalisé. Si l'appareillage de détection vol est régulièrement vérifié et entretenu, il donnera satisfaction durant des années.

Une absence de contrôle et d'entretien peut, au contraire, conduire à l'extrême, par exempleau non fonctionnement du système en cas d'intrusion.

L'installateur professionnel sait qu'il doit être au service des clients 24H/24, pour parer à toute éventualité.

Il faut cependant ne pas confondre contrat d'entretien et garantie. La garantie joue son rôle en cas de vice de fabrication et d'installation. Si des pannes ou des défauts de cet ordre surgissent pendant le temps de garantie, l'installateur doit y remédier gratuitement en remplaçant l'appareil en défaut ou en corrigeant le point sensible de son installation qui a posé problème.

Les visites prévues par le contrat d'entretien sont payables selon les modalités décrites et consignées par les deux parties.

Le contrat d'entretien fait l'objet d'une convention écrite signée par les deux parties où les diverses modalités sont consignées et décrites. Il est conseillé de demander un exemplaire du contrat.